Des petites lumières nocturnes

J’ai enfin décidé de m’inscrire au cours de photographie que, toujours mécontente des images prises pendant mes voyages, j’aurais dû suivre il y a des années. Je réalise à quel point je ne suis pas capable de lire des concepts dans des livres ou sur internet pour ensuite les appliquer dans une situation pratique: moi, j’ai besoin d’un enseignant qui me passe les connaissances; tel un petit paquet matériel de notions à déposer directement dans mes mains. Et puis, en groupe, c’est plus amusant.

Hier soir, nous avons fait une sortie pour des premiers essais en nocturne. N’ayant jamais possédé de trépied avant, j’ai pris un grand plaisir à voir comment on peut, de manière simple, jouer avec les lumières de la ville. Pendant le jour, les constructions ne sont à mes yeux que des blessures dans la nature, sur les montagnes qui entourent notre lac. La nuit, on peut y retrouver une beauté et peut-être, au fond, même l’espoir que tout ne soit pas encore irrémédiablement gâché.

Le San Salvatore juste avant la nuit noire

Le San Salvatore juste avant la nuit noire

Coeurs de lumière

Coeurs de lumière

Stéphanie le fantôme

Stéphanie le fantôme

Explosions de lumière

Explosions de lumière