Venise la belle

Je viens de passer quatre magnifiques jours à Venise, rentre visite à mon amie Charlie qui fait son master en peinture là-bas. La ville est fantastique même plus que dans mes souvenirs, et relativement proche (4h en train depuis Lugano). C’est bien banal de succomber au charme de Venise, et pourtant… je ne pouvais pas m’arrêter de prendre des photos; de regarder les maisons, les gondole, l’eau, les couleurs; d’écouter le bruit des pas sur les pavés des petites ruelles sans voitures. Même l’odeur du brouillard sur les canaux est agréable, on s’en remplit les poumons et on se sent apaisé. Qui aurait pu imaginer qu’on peut se sentir si bien après quatre jours de marche par zéro degrés?!