Sur la neige et entre les vagues

Pour le 50ème anniversaire de mon papa, on lui a (entre autres – on l’a bien gâté vue l’occasion!) offert via une collecte entre frères un weekend de ski (son sport favori) + thermes autour de la petite mais charmante localité d’Andeer, dans le canton des Grisons. Même en sachant que ce n’est pas forcément mon genre de voyage préféré, mon sac à dos attendait depuis un moment une bonne occasion pour sortir de son armoire, et puis…un peu d’air frais et eau chaude, ça fait du bien de temps en temps. (Au passage, c’était aussi mon initiation aux stations thermales… j’avoue que j’étais un peu sceptique, mais finalement c’est bien agréable d’être au chaud dans l’eau à ciel ouvert au beau milieu des montagnes, et en plein hiver!).

Cela dit, je m’inquiète. Il n’y avait pas beaucoup de neige sur les pistes de Laax. Depuis mes souvenirs d’enfance au mont Tamaro (qui depuis, n’est même pas plus ouvert pour la saison de ski), j’ai l’impression qu’on a dû s’éloigner toujours plus de la maison pour trouver des montagnes enneigées. Sur une période d’à peine 20 ans, c’est très inquiétant, non? Réduisons nos consommations d’énergie et nos déchets, et très vite! (Et oui…je suis une de ces personnes naïves qui croient encore que la petite contribution de chacun peut apporter la grande différence…)