Tu as raison; excuses-moi

Je l’avoue.

Je suis plutôt susceptible et j’ai du mal à accepter les critiques; fait que je considère être un de mes pires défauts. Je crois qu’à la base, cela dépend d’une sorte de manque de confiance un peu maladif qui me porte à vivre les observations ou même les blagues d’amis comme des attaques directes à ma valeur en tant que personne, en leur donnant ainsi bien plus de poids de ce qu’elles mériteraient. Le pire, c’est que j’en souffre vraiment : je me remet entièrement en question à chaque petite critique, ou bien je prends au sérieux des choses qui ne le sont pas.

Bien sûr, on pourrait considérer qu’en tant qu’être humain, j’ai l’adorable droit d’être imparfaite. Mais, comme c’est quand même un signe de maturité (eh bien oui, malheureusement, je ne peux plus utiliser l’excuse de l’adolescence depuis quelques années!) de savoir accepter avec honnêteté les observations faites par notre entourage,  j’essaie de m’améliorer. C’est donc avec ce but en tête que j’ai fait un test. L’autre jour, quand un collègue m’a fait remarquer une erreur faite dans mon travail en me demandant d’y faire attention, j’ai repoussé la panique, la honte et l’envie d’essayer de me justifier. J’ai souri et dit simplement : <tu as raison, excuses-moi. Je vais être plus attentive>. Il m’a répondu que de toute façon, ce n’était pas une erreur grave, et il est parti.

Si l’on m’avait dit avant que c’était si simple!

Tout ça pour vous faire remarquer comment, des fois, on se retrouve à dépenser beaucoup d’énergies pour essayer de nous justifier ou protéger; accablés par la peur de la critique. Alors que, finalement, ça ne devrait pas être si dur ou insupportable de reconnaître une faute ou un défaut ou de rigoler pour une blague qui nous concerne…au contraire, on se sent même mieux après. Légers…